Une génération reçoit un nouveau nom - 2/2

Publié le par Eagle

Traduction Dominique François

Apprendre à recevoir les bénédictions que notre Seigneur nous donne est vital pour que notre nom soit changé de Ben Oni en Benjamin. Ce dernier n'eut pas à mendier ou supplier pour recevoir sa portion. Elle lui fut donnée gratuitement. Nous devons accepter le fait que nous n'avons pas à passer par les mêmes épreuves que Joseph pour recevoir ce qu'il a acquis. C'est ce qui est si étonnant à propos de la grâce.

Les gens qui sont comme Benjamin rencontreront deux groupes : 1) Ceux qui sont à l'image des frères de Joseph qui le vendirent comme esclave à cause de leur jalousie et 2) ceux qui sont comme Joseph qui étreignit Benjamin, l'embrassa et dit, «Tout ce qui m'appartient est à toi.»

DES ANGES GUERRIERS

Pendant cette visitation, je suis passé de la vue, à l'écoute et aux pleurs devant le Seigneur. Après avoir vu l'ange et entendu la voix de Dieu, j'aperçus en vision dans ma chambre des anges prêts au combat. Ils n'étaient ni beaux ni majestueux. C'étaient des hommes marqués, acharnés au combat et munis de boucliers, d'épées et autres armes pour la bataille. Puis j'entendis, «Tu ne combattras plus jamais pour acquérir ton héritage, tu te battras parce que tu l'as obtenu.»

Maintenant que j'ai entendu le Père me dire que je n'aurais plus à combattre pour mon héritage, je ressens comme si j'avais été invité à une scène de combat qui me rend perplexe. Aussi je lui ai demandé, «Pourquoi vois-je des anges prêts au combat?» Il me répondit, «Bats-toi pour l'héritage de Mon peuple.»

Puis je reçus un flot de pensées qui touchèrent mon cœur. Je les ai écrites alors que j'étais bouleversé par la Présence du Seigneur. Voici ce que j'ai entendu. «Je veux que mon église reçoive son héritage. Je ne refuse aucun bien. Nombre sont ceux qui s'approchent de Moi comme si je refusais les bonnes choses alors que je veux les donner à Mon peuple. Demandez et elles vous appartiendront. C'est votre héritage. Jésus est mort pour qu'il soit disponible, pourquoi ne vous le donnerais-je pas?»

Ps. 84. 11, 12, «Car l'Éternel Dieu est un soleil et un bouclier, l'Éternel donne la grâce et la gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l'intégrité.Éternel des armées! Heureux l'homme qui se confie en toi!»

REPOS, RELATION ET HÉRITAGE

Cette visitation se termina avec une déclaration suivie d'une nouvelle compréhension : «Les combattants, les orphelins et les mendiants sont en train de devenir des fils et des filles.» La révélation me fut donnée et je vis deux groupes de gens. Ceux du premier groupe, comme moi, sentaient qu'ils devaient se battre pour tout ce qu'ils avaient et ceux de l'autre groupe sentaient qu'ils avaient droit à tout sans relation. Le Seigneur me montra que ces deux attitudes sont mauvaises. Dieu désire que grâce à notre relation avec Lui, nous recevions notre héritage dans le repos.

Les gens d'une génération tout entière, comme Ben Oni, se sont appelés «fils de ma souffrance» et ont dû se battre pour obtenir tout ce qu'ils ont. Ceux qui n'ont pas eu de père sont devenus des combattants, des orphelins et des mendiants pour survivre, et les autres pensent qu'ils n'ont qu'à s'asseoir dans la maison du Père et faire leurs requêtes sans foi ni obéissance. Cependant, le Père invite ces deux groupes dans Sa maison pour qu'ils soient guéris, restaurés et finalement qu'ils aient une relation avec Lui. C'est à partir de cette relation avec le Père, dans le but de Le connaître et de L'aimer, que nous recevons l'héritage qu'il a pour nous.

DES TRÉSORS DANS DES VASES DE TERRE

Je voudrais partager un dernier détail concernant cette visitation. J'ai vu l'image d'une boite contenant un trésor et j'ai su que c'était le trésor contenu dans des vases de terre dont parle la Bible. Le «trésor dans des vases de terre» est le Saint-Esprit qui réside dans les croyants conscients de leurs dons et de leurs appels.

Ni le Seigneur, ni l'ennemi ne gardent cette boite fermée, mais les gens eux-mêmes. Non que l'ennemi ne fasse sa proie des peurs et des insécurités des gens, mais il fut évident à mes yeux que le Seigneur mettait l'accent sur notre capacité à ouvrir cette boite et à marcher dans notre appel.

Il ne nous refuse aucun bien. Depuis cette expérience, je suis conscient de deux choses. La première est l'amour du Père. Non seulement Ses desseins s'accompliront au travers de nous, mais aussi qu'Il a le sentiment d'un accomplissement quand nous marchons dans l'appel qu'Il a pour nous. Deuxièmement, le rôle des anges parmi nous.

Les anges ont la mission de nous servir et de coopérer avec nous et leurs noms révèlent leur mission. Je n'ai pas parlé directement à l'ange, mais à Jésus. Avec la présence de Dieu dans la chambre on aurait dit que l'ange n'était pas là, et pourtant il ne partit pas avant la fin de l'expérience. Contrairement à ce que certains croient, les anges ne font pas tout le travail. Ils coopèrent avec nous pour voir se libérer le cœur du Père. Dieu n'attend pas les anges. Il attend que nous entrions dans Sa maison, que nous expérimentions Son cœur et que nous recevions Son amour et Son héritage.

LE DÉCRET CÉLESTE

Le Seigneur promulgue un décret du ciel : Il est temps que l'armée de Dieu avance, mais nous devons d'abord venir dans Sa maison pour expérimenter Son amour, Sa sécurité et Sa guérison. Dans cette relation d'intimité avec Lui, nous passons de celui qui porte les cicatrices des souffrances de sa jeunesse, au fils et fille de Dieu bénis qui ne luttent plus pour recevoir leur héritage. Nous le recevons simplement et marchons en conséquence.

La plus grande démonstration de combat spirituel est une fils ou une fille de Dieu qui connaît son identité et marche dans la plénitude de son appel en Christ. Serez-vous cette personne?

 

Ivan Roman

Senior Leader, Empower Church

Email: Ivan@afriendofgod.org

Website: empower-church.org


==================================

LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com 2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci. ===============================

Est-ce que cette parole vous a béni ? Alors, faites une faveur à quelques personnes, faites suivre cette lettre à deux ou trois amis ou connaissances. Ils peuvent souscrire à La Liste d'Élie gratuitement en envoyant un email ou courrier électronique à: francais@elijahlist.com Et, bien sûr, vous pouvez publier cette lettre sur votre propre(s) site(s) Internet. Veuillez simplement conserver intactes les informations permettant de nous contacter.

Une génération reçoit un nouveau nom - 1/2

Publié le par Eagle

Traduction Dominique François

UNE RENCONTRE ANGÉLIQUE ET UN DÉCRET

Le matin du 22 juillet dernier, j'étais dans ma chambre pour écouter un enseignement en ligne et prier. À ce stade de cette étude, le prédicateur parlait sur le sujet : «Être un voyant/clairvoyant» (quelqu'un qui voit dans l'esprit).

À la fin de cette leçon l'instructeur demanda aux étudiants de mettre les mains sur leurs yeux et de demander à Dieu de leur permettre de voir des anges dans la salle. Je n'ai eu que peu d'expériences de ce genre dans ma vie, mais celles que j'ai eues furent souveraines. Je n'ai jamais demandé à voir un ange, ils me sont apparus simplement et je ne m'attendais honnêtement pas à ce que quelque choses se passe quand je fis cette prière à ce moment-là. J'ai prié sans grande conviction et instantanément mes yeux se sont ouverts et j'ai vu un ange debout au pied de mon lit. Il tenait une trompette d'argent.

J'ai demandé au Seigneur quel était le nom de cet ange et il me répondit : «Ben Oni». Je me suis souvenu de la signification du nom Ben Oni dans un récit de la Bible et cela ne m'enthousiasma pas. Ben Oni était le nom que Rachel donna à son fils avant de mourir, juste après lui avoir donné naissance. Son nom signifie «le fils de ma souffrance» (Gen. 35. 18).

Ensuite j'ai demandé au Seigneur pourquoi l'ange se trouvait là. J'entendis : «Je suis ici pour changer ton nom de Ben Oni en Benjamin.» La présence de Dieu vint sur moi avec puissance et il parla : «Tu m'as dit que tout ce que tu avais, tu avais dû lutter pour l'obtenir. Tu n'auras plus besoin de lutter pour obtenir ton héritage car tu le recevras gratuitement de ton Père céleste». J'ai demandé au Seigneur pourquoi l'ange portait une trompette d'argent et il répondit : «L'ange promulgue un décret.»

C'est le deuxième ange que je voyais depuis 2005. À cette époque-là, la révélation que je reçus était tirée de Nomb. 10. 9 qui dit : «Lorsque, dans votre pays, vous irez à la guerre contre l'ennemi qui vous combattra, vous sonnerez des trompettes avec éclat, et vous serez présents au souvenir de l'Éternel, votre Dieu, et vous serez délivrés de vos ennemis.» Un autre verset donné lors de cette rencontre fut 1 Cor. 14. 8 : «Et si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat ?»

Le Seigneur me parla clairement à propos du Corps de Christ avançant dans la bataille en tant qu'armée victorieuse.

En dehors du fait que j'ai été personnellement très ému par cette expérience, peu de choses découlèrent de cet événement. J'ai souvent partagé qu'il semblait n'avoir produit aucun mouvement en avant parmi les chrétiens.

Une des différences entre cette récente visitation et celle de 2005 est qu'au cours de la première, l'ange tenait une trompette sur ses genoux alors qu'au cours de cette dernière, les lèvres de l'ange se pressaient contre l'embout et il était prêt. Je sens que ce décret est prononcé MAINTENANT sur le Corps de Christ.

Dieu appelle une armée à faire avancer Son royaume mais ce changement de nom doit d'abord se produire. Nous ne pouvons plus agir comme des orphelins qui se battent pour leur héritage.

JOSEPH BÉNIT BENJAMIN

Examinons rapidement le récit de Benjamin et de Joseph. L'histoire commence par une famine dans le pays qui pousse les fils de Jacob a quitter leur père et leur plus jeune frère Benjamin, pour trouver de la nourriture en Égypte. Joseph, qui fut vendu en esclavage par ses frères quelques années auparavant, sert maintenant comme gouverneur du pays et à la charge de la répartition des biens (Gen. 42).

Quand Joseph voit ses frères, il les reconnaît mais prétend le contraire. Il leur pose plusieurs questions au sujet de leur père et de leur famille et découvre que désormais il a un frère cadet nommé Benjamin. Pour prouver qu'ils lui disent la vérité, Joseph accuse ses frères d'être des espions et les force à amener le plus jeune d'entre eux, Benjamin, devant lui. Quand Joseph voit Benjamin, son cœur est bouleversé.

«Joseph leva les yeux ; et, jetant un regard sur Benjamin, son frère, fils de sa mère, il dit : Est-ce là votre jeune frère, dont vous m'avez parlé ? Et il ajouta : Dieu te fasse miséricorde, mon fils!» (Gen. 43. 29)

Profondément bouleversé à la vue de son frère, Joseph se précipita et chercha un endroit pour pleurer. Et dans les versets 33 et 34, «Les frères de Joseph s'assirent en sa présence, le premier-né selon son droit d'aînesse, et le plus jeune selon son âge; et ils se regardaient les uns les autres avec étonnement. Joseph leur fit porter des mets qui étaient devant lui, et Benjamin en eut cinq fois plus que les autres. Ils burent, et s'égayèrent avec lui.»

Notez que Joseph donna gratuitement à Benjamin, le fils de sa propre mère, sans jalousie ou sans expectative que ce dernier aurait à endurer les mêmes épreuves que les siennes pour recevoir la même grâce que lui.

En tant que chrétiens, nous partageons la même mère, l'Église et le même Père, Dieu. Nous ne devrions pas comparer notre cheminement avec celui d'un autre ni retenir une quelconque bénédiction que Dieu nous a gracieusement offerte. Joseph montra ce qu'est le vrai cœur d'un père et il fut une prémisse de ce que Jésus ferait pour nous. Il nous donna gratuitement ce qu'il avait obtenu si chèrement.

Observez à nouveau la bénédiction de Joseph sur Benjamin en Gen. 43. 34 : «Joseph leur fit porter des mets qui étaient devant lui, et Benjamin en eut cinq fois plus que les autres. Ils burent, et s'égayèrent avec lui.»

 

Ivan Roman

Senior Leader, Empower Church

Email: Ivan@afriendofgod.org

Website: empower-church.org

==================================

LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com 2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci. ===============================

Est-ce que cette parole vous a béni ? Alors, faites une faveur à quelques personnes, faites suivre cette lettre à deux ou trois amis ou connaissances. Ils peuvent souscrire à La Liste d'Élie gratuitement en envoyant un email ou courrier électronique à: francais@elijahlist.com Et, bien sûr, vous pouvez publier cette lettre sur votre propre(s) site(s) Internet. Veuillez simplement conserver intactes les informations permettant de nous contacter.

Petite conversation entre Père et fils...

Publié le par Eagle

Imaginons une conversation entre Dieu, notre Père Céleste, et l'un d'entre Ses enfants... Ne pourraient-ils pas se dire à peu près ceci...? Nous sommes si prompts à Lui faire des reproches, ne sachant pas regarder au-delà du visible. Apprenons à Lui faire confiance, tout simplement, en toutes circonstances.
 
Moi : Père, puis-je te poser une question ?
 
Dieu : Bien sûr
 
Moi : Promets-moi que tu ne seras pas en colère...
 
Dieu : Je te le promets.
 
Moi : Pourquoi as-tu laissé tellement de choses m'arriver aujourd'hui ?
 
Dieu : Qu'est-ce que tu veux dire ?
 
Moi : Eh bien, je me suis réveillé en retard...
 
Dieu : Oui.
 
Moi : Ma voiture a pris une éternité pour démarrer...
 
Dieu : Très bien !
 
Moi : Ce midi, ils ont mal fait mon sandwich et j'ai dû attendre...
 
Dieu : Huummm huummm...
 
Moi : Sur le chemin du retour, mon téléphone a été coupé, alors que j'étais en ligne...
 
Dieu : Très bien !
 
Moi : Et en plus de tout cela, quand je suis rentré, je voulais juste mettre mes pieds dans ma nouvelle machine à masser les pieds et me détendre... MAIS ça ne marchait pas ! Rien n'a fonctionné correctement aujourd'hui ! Pourquoi as-tu permis cela ?
 
Dieu : Laisse-moi voir... L'ange de la mort était auprès de ton lit ce matin et j'ai dû envoyer un de Mes Anges le combattre pour protéger ta vie . Je t'ai laissé dormir pendant ce temps-là.
 
Moi (humblement) : OH !!!
 
Dieu : Je n'ai pas laissé démarrer ta voiture car il y avait un conducteur ivre sur ton itinéraire qui t'aurait heurté si tu avais été sur sa route.
 
Moi (honteux) : ...
 
Dieu : La première personne qui a fait ton sandwich aujourd'hui était malade et je ne voulais pas que tu attrapes ce qu'elle avait. Je savais que tu ne peux pas te permettre de manquer le travail .
 
Moi (embarrassé) : Très bien...
 
Dieu : Ton téléphone a été coupé parce que la personne qui appelait allait donner un faux témoignage sur ce que tu lui aurais dit. Je ne t'ai pas laissé lui parler afin de te protéger.
 
Moi (doucement) : Je vois Père...
 
Dieu : Oh, et pour le massage des pieds, il y avait un défaut dans l'appareil qui aurait fait sauter toute ton installation électrique et aurait plongé ta maison dans le noir, ce soir. Je ne pense pas que tu aurais voulu être dans l'obscurité .
 
Moi : Je suis désolé Père...
 
Dieu : Ne sois pas désolé, apprend juste à me faire confiance.... en toutes choses, bonnes et mauvaises.
 
Moi : Je vais te faire confiance.
 
Dieu : Et ne doute pas que mon plan pour ta vie soit toujours meilleur que ton plan !
 
Moi : Je ne veux pas douter, Père. Et laisse-moi te dire MERCI pour tout, aujourd'hui !
 
Dieu : C'est bien, mon fils. J'aime m'occuper de mes enfants...

 

Petite conversation entre Père et fils...

L'hôtel accepte-t-il les chiens ?

Publié le par Eagle

Un hôtelier reçoit une lettre de réservation sur laquelle on lui demande si l’hôtel accepte les chiens.
Il répond ainsi :

" Monsieur,
 
Depuis vingt ans que je dirige cet hôtel, aucun chien ne m’a volé de cendrier, ni brûlé les draps avec une cigarette. Je n’ai jamais dû appeler la police pour un chien en état d’ivresse ou qui essayait de partir sans payer. C’est pourquoi, bien sûr, je reçois les chiens avec plaisir.

PS : Si votre chien le désire, vous pouvez l’accompagner ! "
L'hôtel accepte-t-il les chiens ?

Quel joug portons-nous ?

Publié le par Eagle

Il y a quelques semaines, je vivais une situation qui demandait juste de ma part de la patience car j’en connaîtrais l’issue dans quelques mois. Mais j’avais perdu ma paix, je faisais tous les scenarii possibles et bien entendu souvent les plus douloureux, j’étais enfermée dans l’inquiétude, la souffrance que j’imaginais à venir, bref je m’apitoyais à l’avance sur mon sort. Je me confiais bien entendu à mon Seigneur, mais mon cerveau « bouillonnait » tellement que j’étais consciente que je n’arrivais plus à Lui laisser de place.
 
Le Seigneur, qui connaissait mon combat et mon désir de retrouver la plénitude en Lui, a susurré dans mon cœur avec amour et douceur :
« Mon joug est doux et mon fardeau léger » (Matthieu 11-30)
 
Il me l’a répété pendant plusieurs jours, jusqu’à ce que je m’arrête et m’introspecte. Il était clair que je ne portais pas Son joug. Donc, quels étaient les jougs dont je m’étais chargée ? J’en ai fait une liste devant Dieu :
* le joug d’esprit de sacrifice
* le joug de mes raisonnements
* le joug des convictions des autres, qui me culpabilisent parce que ce ne sont pas les miennes
* le joug de l’enfermement dans Sa Parole en ne laissant plus la liberté à l’Esprit
* le joug de mes décisions, actions que je prends en croyant qu’elles plairont à Dieu.
Et à la suite de chaque énumération, je concluais : mais Dieu ne me l’a pas demandé.
 
Pour ma vie, j’ai besoin de me rappeler ces versets que j’affectionne particulièrement :
 
« Car mes pensées ne sont pas vos pensées et vos voies ne sont pas mes voies dit l’Eternel » (Esaie 55.8)
 
« Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir » (Hébreux 13.15)
 
Bien entendu, j’ai voulu connaître la définition exacte de "joug", que je rapporte ci-dessous (source Wikipedia) :
"Le joug est une pièce de bois permettant d'atteler des animaux de trait en exploitant au mieux leur force de traction."
 
Mais j’ai aussi trouvé intéressant le commentaire qui est exprimé sur le verset biblique et je vous le cite donc dans son intégralité. Dans l'Évangile, Jésus dit :
« Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car Je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes. Oui, mon joug est aisé et mon fardeau léger. » (Mt 11,28-30)
On interprète souvent, de nos jours, cette phrase comme un appel à une forme de soumission, alors que, de son temps, dans une société agricole, tout le monde comprenait que c'était une proposition de partage de nos tâches et de nos fardeaux. C'est ainsi qu'on peut donc entendre le mot "conjugal", dérivé de joug : un appel à partager, en couple, les joies et les peines.
 
J’ai donc voulu imaginer concrètement cette place à côté de Jésus sous son joug et voici quelques réflexions personnelles :
* je ne peux porter ce joug seule sans l’aide de Jésus
* je dois marcher à Son Pas pour que l’attelage reste équilibré
* je ne peux regarder ni à droite, ni à gauche, ni en arrière, seulement devant
* je dois Lui faire confiance car c’est Lui qui connaît le chemin tracé devant moi
* je peux lui parler librement, car Il est tout près de moi
 
Cette liste n’est certainement pas exhaustive, mais en restant sous son « joug doux », j’ai cette assurance que j’apprendrai à mieux Le connaître et à partager Son intimité.
C’est aussi le souhait de mon cœur pour les âmes de ceux qui liront ce témoignage.
 
Gislaine
Quel joug portons-nous ?

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>